L'histoire de Val-David

 

La Maison Peter-Marks sur l’Île Saint-Louis

par Claude Proulx (2002)

Le site dont il est question sous cette rubrique se situe au 2379, chemin de l’Île, en bordure du ruisseau de l’Île Saint-Louis, dans le dixième rang, lot 32-97, du Canton de Morin. Joseph Bélisle, ce personnage légendaire de notre territoire, se porte acquéreur du lot 32, par le billet de colonisation no 12653 daté du 26 janvier 1871, lequel donne une superficie de 80 acres, soit 3 200 000 pc. C’est bien cette personne qui devient propriétaire du Moulin à scie sur les bords de la rivière du Nord en 1878. Joseph Bélisle, s’était installé sur l’île avec sa famille vers 1879, pour y construire une maison et développer une ferme. Au décès de ce dernier en 1896, son épouse Julie Sentenne hérite du lot et des bâtiments. Son fils Joseph-Octave Bélisle, en devient propriétaire au décès de sa mère en 1912.

Le vingt et un octobre 1918, Andrei Lezinsky et son épouse Vasily, se portent acquéreurs d’une partie du lot 32 et de la ferme Bélisle, pour la somme de six mille piastres. Le contrat de vente mentionne : Included in the present sale ; 1 threading machine, 1 crible, 1 mowing machine, 1 horse rake, 2 ploughs, 1 harrow, 1 hay cart, 1 dumping cart,1 double buggey, 3 cross cut saws, 2 axes, 1 whellbarrow, butter churn, cream separator,2 sets of bedrooms comprising ; bedspreads, springs, mattresses and 2 bureaux, 6 chairs, 2 stoves, 1 large table, 10 bags of potatoes,the hay and oats, 3 cows, 2 horses, 36 hens, 1 double work harness, 1 single work harness and 1 single fine harness. Comme on peut le constater, il s’agit principalement d’équipements de la ferme.

Le sept janvier 1930, Andrei Yarushevsky, ukrainien, photographe à Montréal, se porte acquéreur de la ferme sur l’île St-Louis. Au printemps de 1929, ce dernier arrive sur notre territoire St-Jean-Baptiste-de-Bélisle, avec son épouse Maria, ses filles Lena et Nadyejda. Un fils, Alexei, naîtra ici la même année. Lena Yarushevsky, née le 29 septembre 1916 a épousé James Michel Voss. Ils vivent toujours à Val-David. Ce couple aura 2 garçons : James-Andrew et Michael, résidents de notre village. Nadyejda, appelée aussi Nina, vit aujourd’hui à Orléans en Ontario et Alexei, lui, vit à Seattle dans l’état de Washington avec son épouse Mona. J’ai eu le plaisir de parler avec toutes ces personnes récemment, concernant l’arbre généalogique d’Andrei Yarushevsky, que nous sommes à mettre en place. Cette belle et grande famille fait partie du patrimoine familial de notre village.

Le cinq juillet 1965, Georges Yarushevsky, se porte acquéreur d’une partie du lot 32, il y construit un chalet qui portera l’adresse civique du 2379, chemin de l’île. Le terrain qui donne une superficie de 20 567 pc, se trouve en bordure du ruisseau qui prend sa source à la rivière du Nord et qui forme l’île. Plus tard, le cinq mai 1986, c’est Donald Gresko qui achète le chalet pour le revendre à Peter Marks le 16 juin 1993.

Peter Marks, procède à des modifications importantes du bâtiment qu’il détruit et qu’il reconstitue en une demeure dite pièce sur pièce, dont l’architecture s’inspire de l’époque des ancêtres de 1850. Pour ce faire, notre bâtisseur achète et fait transporter en pièces détachées deux anciennes maisons qui étaient situées depuis 1860 dans le cinquième rang du Canton de Bouchette près de Maniwaki. Il y construit donc, à même les pièces de bois importées de Maniwaki et d’autres matériaux achetés de notre région, une très charmante et belle demeure, ainsi qu’un garage qui donne un petit logement au deuxième étage. Nous devons donc à ce monsieur Marks, toute notre admiration pour son bon goût et son courage.

Le sept décembre 1995, Peter Marks semble être retourné chez lui dans le village de Woodbridge en Ontario. C’est donc un certain Michel Taché, qui à cette date se porte propriétaire du domaine, lequel sera vendu à Daniel Taché le quinze octobre 2002, qui l’habitera par la suite.