Alan Gerber, le Boogieman

Le chanteur Alan Gerber est une fierté pour Val-David. Natif de Chicago, il s’est installé chez nous il y a belle lurette après une carrière aux États-Unis qui a débuté dans les années 1960.

Bob Dylan?  Jimi Hendrix? Il connaît, il a joué avec eux. Si Alan Gerber est installé depuis des décennies au Québec (et surtout à Val-David, où il a fondé une famille avec l’artiste Robin Hutchinson), on retrace le début de sa carrière aux États-Unis.

Né à Chicago en 1947, il enregistre ses premières chansons à l’âge de 15 ans. Il a fréquenté l’université Roosevelt de Chicago, mais il quitte pour Los Angeles dès l’âge de 18 ans, recruté par le producteur Paul Rothchild (The Doors, Janis Joplin et The Paul Butterfield Blues Band) pour joindre le groupe Rhinoceros. Il est un des principaux compositeurs du groupe (enregistrant deux albums) tout en étant le chanteur et claviériste.

Il enregistre son premier album solo en 1970 et les nombreuses tournées l’amènent à découvrir le Québec, qui deviendra sa terre adoptive.

En 1974, il enregistre dans les studios d’André Perry la chanson Tied On, numéro un sur les palmarès québécois. Pourtant, malgré ce succès, il faudra attendre plus de 20 ans avant de voir Alan Gerber se commettre de nouveau sur disque.

Ce n’est pas qu’il s’éclipse de l’industrie de la musique, car joue avec Joni Mitchell et Joan Baez durant la prestigieuse tournée Rolling Thunder Review de Bob Dylan.

Le grand retour sur disque d’Alan Gerber se fait au début des années 1990, alors qu’il lance coup sur coup deux albums, Chicken Walk (1994) et Fools That Try (1997). Surprise! Alan maîtrise de nombreux instruments et est à l’aise au violon, aux claviers, à la guitare et à l’accordéon. Une polyvalence qui transparait dans l’album The Boogie Man (1999). Il a réuni plusieurs artistes pour produire un son blues teinté de rock, de soul et de country avec beaucoup d’énergie.

Depuis, Alan Gerber sort des albums avec régularité et s’offre le plus beau des cadeaux: il enregistre avec son fils Eli (guitariste génial) sa fille Hannah (qui possède une voix envoutante).

En 2018, une chanson de son récent album, Somewhere in between, a été choisie par Steve Van Zandt (guitariste de Bruce Springsteen, rien de moins!) pour un concours durant son émission de radio Little Steven’s Underground Garage.

On peut voter en ligne pour déterminer la chanson « la plus cool du Monde » et la chanson d’Alan Gerber est Four riders, dont voici le vidéoclip:

 

 

Alan Gerber tourne beaucoup, surtout en solo. On le voit partout sur le continent: États-Unis, Colombie-Britannique et dans l’est du Canada.

 

Liste de ses albums solo

1971      The Alan Gerber Album              

1994      Chicken Walk   

1997      Fools That Try  

1999      The Boogie Man             

2002      Alan Gerber Live            

2005      Blue Tube          

2009      Queen of Hearts

2018      Somewhere in between

 

Avec Rhinoceros

1968      Rhinocerous

1969      Satin Chickens

 

Références

Le site officiel du chanteur : http://alangerbersongs.com/

Article Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Alan_Gerber

Sa page Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCPD8UzqmwnYccGNHyC92G4A

Musée de la Musique Canadienne: http://citizenfreak.com/artists/108840-gerber-alan

Une entrevue avec l’artiste sur le site du groupe Rhinoceros (anglais): http://www.rhinoceros-group.com/alangerber.htm

Fermer le menu