Histoire des familles

 

 

À l’occasion du Centenaire de Val-David qui va se tenir en 2021,

La Société d’histoire et du patrimoine de Val-David démarre un projet visant à commémorer le rôle et l’importance des familles qui sont venues s’établir chez nous depuis plus d’un siècle et demi, qui y ont fondé un foyer tout en contribuant à la création de l’identité même de notre village.

Pour ce faire, nous avons créé un questionnaire pour amasser l’information requise.

Une page de notre site internet sera consacré à cet hommage; nous y déposerons l’histoire de votre famille. Nous pensons aussi pouvoir éditer quelque chose sur les familles de Val-David en 2021.

Quatre moyens sont offerts pour compléter le questionnaire:

  1. Télécharger le questionnaire suivant: Questionnaire famille et nous le retourner par courriel ou l’imprimer et nous le retourner par courrier
  2. Répondre directement en ligne  à cette adresse https://bit.ly/2WwBsBT  et suivre les indications.
  3. Nous faire la demande pour le questionnaire à l’adresse courriel suivante ( [email protected] ) et nous l’enverrons par la poste (à vous de nous le retourner par la suite).
  4. Si vous n’êtes vraiment pas familier avec les communications par ordinateur, appelez-nous (514-220-3184 ou 819-322-2289), nous vous enverrons par la poste le questionnaire à compléter.

Nous aimerions terminer cette phase du projet pour la fin juillet 2020.

Merci de votre collaboration

 

Pour voir ce que nous avons déjà reçu 

https://histoirevaldavid.com/histoire-de-familles/

 

Fermer le menu

La conquête des terres du nord

Au début du XIXe siècle, la population du Bas-Canada (le Québec actuel) ne cesse de croître. En un siècle, la population est multipliée par 5, passant de 350 000 personnes vers 1825 à 1 650 000 au début du XXe siècle. Bientôt, le territoire dédié à l’agriculture ne répond plus aux besoins de la population. Les temps sont durs.

L’industrialisation apparaît comme une solution, mais elle change radicalement les habitudes de vie, le rapport à l’argent, la vie familiale, le rôle des femmes et les liens sociaux. Les manufactures offrent des salaires alléchants pour qui ne peut plus vivre à la campagne, mais au prix de conditions de vie difficiles. Passant d’une vie communautaire axée sur l’agriculture à une production organisée et spécialisée, les nouveaux citadins doivent se soumettre aux règles des industries et des villes.

À partir des années 1820, de nombreux Canadiens français émigrent vers les villes de la Nouvelle-Angleterre où l’industrie de la filature exige une main-d’œuvre abondante. Entre 1840 et 1930, près de 900 000 personnes traversent la frontière dans l’espoir d’améliorer leur sort.

Pour pallier cet exode, un grand mouvement de colonisation est mis en œuvre. Des mesures sont mises en place pour inciter la population à s’approprier les vastes territoires encore peu peuplés des Laurentides, de Lanaudière, de la Mauricie, des Bois-Francs et du lac Saint-Jean.

Ainsi, débute la conquête des Cantons du Nord.