La petite histoire d’une coupe très convoitée

par Jean-Patrice Desjardins et Claude Proulx

L’annuel tournoi de hockey amical sur la patinoire extérieure de Val-David se termine toujours par la remise d’une coupe désormais très convoitée. Mais connaissez-vous l’histoire derrière la création de la Coupe du Moulin Bélisle qui rappelle dans la forme celle dédiée à Lord Stanley?

 

             

.

 
 
 Coupe du Moulin Bélisle. Archives SHPVD.

 

 

 

 

Durant la saison 2007-2008, une petite ligue de hockey pour adulte est formée dans les Laurentides, un peu comme c’est le cas avec l’actuelle Ligue intermunicipale de hockey pour les jeunes. La ligue pour adulte était à l’origine composée de quatre équipes: Val-David, Sainte-Agathe, Blainville et Sainte-Adèle.

 
 
 
Le logo de la Ligue intermunicipale de hockey pour les jeunes dans les Laurentides.

 

 

 

 

La finale de 2008 se déroulait à Val-David et était organisée par Christian Raymond (lui-même un très bon gardien de but), alors employé municipal de Val-David dans la division des sports et loisirs.

 

Mise au jeu officielle lors du dévoilement de la Coupe du Moulin Bélisle le 16 février 2008. 
Archives Claude Proulx/Josette Brassard.

 

La Coupe du Moulin Bélisle est donc remise pour la première fois à l’équipe championne, la Brasserie William J. Walter de Blainville.    

 

André Bélisle et le capitaine de l’équipe championne en 2008, la Brasserie William J. Walter de Blainville. Archives Claude Proulx/Josette Brassard.
 
 
 
 
 
 
 
 
André Bélisle, petit-fils de JosephBélisle le meunier du village et commanditaire de la Coupe duMoulin Bélisle avec la SHPVD. Archives Claude Proulx/Josette Brassard.
 
 
 
 
 
André Bélisle et Claude Proulx, président de la SHPVD en 2008. Archives Claude Proulx/Josette Brassard
 
 
 
 
 
Christian Raymond, idéateur et organisateur de l’événement, tient la Coupe du Moulin Bélisle, encore vierge. Archives Claude Proulx/Josette Brassard.

 

 

 

 

 

Genèse d’un trophée

L’Agathois André Bélisle, petit-fils de Joseph Bélisle, un des fondateurs de ce qui va devenir Val-David, fait un don à la Société d’histoire et du patrimoine de Val-David (SHPVD). Fabriquée par des artisans de Sainte-Agathe, la coupe a coûté environ 750 dollars.

En donnant le nom de Coupe du Moulin Bélisle au trophée métallique, la SHPVD a voulu commémorer la mémoire de Joseph Bélisle, qui gérait un moulin à la fin du 19e siècle, pas très loin de l’actuelle patinoire de Val-David.

En 1878, en achetant le moulin construit en 1859 sur la rivière du Nord, Joseph Bélisle devient le premier meunier du village. Son moulin servait à moudre la farine et à carder la laine.

Le Moulin Bélisle  est reconnu pour ses ouvrages de qualité. La compagnie de chemin de fer Pacifique Canadien baptise donc la gare qu’elle érige en 1892 du nom de Bélisle’s Mill Station.

Une coupe perpétuelle?

Depuis quelques années, la coupe est remise à l’équipe gagnante d’un tournoi organisé durant l’hiver à Val-David. On grave ensuite sur une petite plaque le nom de l’équipe gagnante sur la coupe.

En créant ce trophée, la Société d’histoire et du patrimoine de Val-David souhaitait rendre « perpétuelle » la mémoire de Joseph Bélisle. Elle souhaite aussi que le trophée obtienne un certain statut.

La Coupe du Moulin Bélisle est précieusement gardée dans les bureaux du service des loisirs de la Municipalité de Val-David.

 

En complément

La maison Joseph Bélisle

L’histoire des moulins à Val-David

Le club de hockey «Le cercle des jeunes de Val-David» en 1949