Les cahiers touristiques en 1963 et 1964

par Jean-Patrice Desjardins

La formule a évolué au fil des années, mais il reste que les cahiers spéciaux publiés dans un journal quotidien demeurent de bons outils de promotion pour le tourisme d’une région comme celle des Laurentides.

À témoin ces deux cahiers publicitaires du journal La Presse de 1963 et 1964. Parmi tous les attraits développés pour les Laurentides, on mise évidemment sur les activités de plein air, le ski en hiver, les lacs en été, sans oublier les nombreux hôtels et restaurants.

La Presse du 7 décembre 1963. Cliquez sur l’image pour télécharger le cahier en format PDF.
La Presse du 23 mai 1964. Cliquez sur l’image pour télécharger le cahier en format PDF.

 

Regardons de plus près comment se présentait l’offre publicitaire pour Val-David dans le premier cahier, daté du 7 décembre 1963. On y retrouve une série de publireportages faisant la promotion du ski et du tourisme dans les Laurentides (et en Estrie).

Pour Val-David, c’est la Ligue civique (active à partir des années 1940), l’équivalent d’une chambre de commerce val-davidoise, qui pilotait le dossier pour ce genre de cahier spécial. Dans chaque cahier, l’organisme achète une grande page de publicité.

On retrouve les commerces suivants: Hôtel du mont Condor, le Parker’s lodge, le Petit Poucet, le Vieux Foyer, le Rouet, l’épicerie et quincaillerie Dufresne, la Butte à Mathieu, le centre d’art Stephanoff, le restaurant Cor des Alpes, le centre de ski Mont Plante, le Village du Père Noël et l’auberge du Lac Paquin. L’hôtel La Sapinière se paie à lui seul une page entière du cahier.

Fait important, en 1963, Val-David est déjà présentée comme un lieu de culture: «Centre artistique et récréatif pour toute saison» titre la page consacrée à Val-David.

En 1964, le cahier est publié le 23 mai, donc le cahier est axé sur la valorisation des activités estivales et les vacances. On retrouve essentiellement les mêmes annonceurs, auquel il faut ajouter le camping La Belle étoile.

Certains de ces commerces existent toujours à Val-David.

Une autre chose qui ne change pas: les annonces de bière!

Fermer le menu