L’histoire des pompiers de Val-David: deuxième partie

En 1956 la municipalité dépose une nouvelle liste de ses pompiers: le chef est maintenant Engelbert Leroux, ses deux assistants Roméo Gareau et Fernand Dufresne; les pompiers Ulric Ménard, René Davidson, Claude Ouimet, Jean-Paul Laverdure, Ernest Millaire, Ernest Fournelle et Achille Aveline. Un séchoir à boyaux électrique de marque Circul’Air est acheté pour 900 $. En février 1957 on annonce de nouveaux salaires pour les pompiers; on passe à 1.50 $ et 2.00 $ (pour les chefs) pour première heure et 1.50 pour les autres heures en service; rapidement, en 1958, les tarifs sont majorés de 0.50 $ de l’heure. En 1957 Engelbert Leroux est nommé responsable des achats pour les besoins du service de l’aqueduc et du service des incendies.

Deux pompes portatives sont acquises chez Pierre Thibault en mars 1960; des manteaux tout neufs en mai 62 (des noirs pour les pompiers, un habit tout blanc pour le chef). Engelbert Leroux devient également contremaître de la municipalité en 1961.

En 1962, suite à un feu au restaurant Le Petit Poucet, auquel le service des incendies a répondu avec célérité, Monsieur Burdairon, propriétaire du restaurant, donne 100 $ à la municipalité pour partager entre les pompiers qui ont combattu l’incendie; huit pompier, à 12.50 $ chacun, se partagent la somme : Engelbert Leroux, Roméo Gareau, Fernand Dufresne, Sylvio Beaulieu, René Davidson, Normand Leroux, Ernest Fournelle et Francis Paquin.

On agrandit le poste de pompier qui devient aussi garage municipal en 1963. En 1965, on achète un premier appareil de protection respiratoire autonome, un Scott Air Pak, qui permet aux pompiers l’accès à des lieux enfumés.

18 personnes sont payées chez les pompiers en 1965 pour avoir participé aux pratiques et aux fausses alarmes… Engelbert Leroux, Guy Lagacé, Jacques Ménard, René Davidson, Normand Leroux, Robert ménard, F. Vendette, André St-Louis, André Leroux, Claude Ouimet, André Lachaine, Ulric Ménard, J.O. Dufresne, André Mathieu, M.(?) Melot(?), Fernand Dufresne, Claude Champigny et Gilles Emery. Tous ne sont ou ne deviendront pas pompiers.

En février 1965, a lieu chez Monsieur Engelbert Leroux une assemblée pour former un nouveau Corps de Pompiers Volontaires (ou association); Engelbert en est nommé le premier président.

Autre époque, autre mœurs; la prière qu’on récitait au début de chaque assemblée des pompiers volontaires. Collection Jacques Perreault.

Les listes de pompiers sont nombreuses à cette époque et pas toujours semblables; une nouvelle liste apparaît en avril dans les procès-verbaux comprenant cette fois que 10 noms : Engelbert Leroux chef, Guy Lagacé premier sous-chef, Normand Leroux deuxième sous-chef, René Davidson, André lachaine, André Leroux, André St-Louis, Claude Ouimet, Robert Ménard, Jacques Ménard.

À partir de 1967-1968, les procès-verbaux de la municipalité indiquent quels sont les feux pour lesquels les pompiers sont payés. La pratique durera quelques années. Les tarifs des pompiers à l’extérieur de la municipalité sont réajustés: pour le camion 100 $ pour la première heure, 50 $ pour les heures supplémentaires, plus le temps des pompiers.

En janvier 1971, on remplace le pompier Guy Lagacé par Emile Monette; en février 1971, on augmente le salaire des pompiers volontaires à 5 $ de l’heure; on achète de Pierre Thibault une scie découpeuse à disque. En mars le conseil municipal propose de faire passer le nombre de pompiers volontaires à 13 et on demande à l’Association des pompiers de Val-David de leur suggérer des noms; mai 1971, on engage 3 nouveaux pompiers volontaires, Pierre-Yves GrandMaison, Maurice Pilon et Jean-Philippe Dufresne. En janvier 1973, la Commission scolaire des Laurentides organise des cours qui seront donnés aux pompiers volontaires.

En janvier 1974 le salaire des pompiers passe à 8$ de l’heure pour la première heure et 5$ pour les heures subséquentes; le tarif du service incendie à l’extérieur du village passe en novembre à 150 $ pour le camion pompe pour la 1ère heure et 125 $ pour les heures subséquentes; les pompiers à l’extérieur recevront 9$ de l’heure et 6$ respectivement pour la 1ère heure et les autres.

En juin 1975 on demande au chef pompier de recruter trois nouveaux pompiers volontaires. Au cours de la même année la caserne s’installe pour uelque temps sur la rue Dion. En décembre 1975, trois pompiers volontaires démissionnent : André St-Louis, Maurice Pilon et Gaétan Gareau (ce dernier démissionne, devenant à ce moment conseiller municipal). On installe un bouton d’alarme dans le restaurant Bistro Le Campagnard. Guy Lagacé et David Monette sont nommés pompiers volontaires. La municipalité renégocie les tarifs pour ses pompiers en dehors du village (avec Ste-Agathe, Val-Morin et Sainte-Lucie (18$/heure pour les 2 premières heures, 10$ de l’heure pour les suivantes).

Gaétan Gareau devient représentant du conseil municipal au sein du corps des pompiers du village en avril 1975.

En mai 1978, Engelbert Leroux devient membre de la Fédération québécoise des chefs de pompiers. Le salaire horaire des pompiers volontaires passe à 10 $ de l’heure. Yvan Lachaine devient pompier volontaire pour 3 mois en remplacement de d’Émile Monette. La municipalité achète un appareil CB eu août; on ne sait pas où l’appareil a été placé.

Grosse modification dans l’univers des pompiers en 1979, la création de l’Académie des Pompiers à Sainte-Scholastique (devenu Mirabel). La municipalité de Val-David a officiellement appuyé la création de cette école; tous ses pompiers y ont été formés à partir de ce moment. Yvan Lachaine devient pompier titulaire et Jacques Perreault est mis à l’essai. Christian Angelvy du Bistro des Campagnards est mis sur la liste des pompiers; il ne va pas cependant aux feux; son restaurant sert de centrale téléphonique pour les pompiers. Jacques Perreault devient à son tour pompier titulaire. En 1980 l’association des pompiers de Val-David propose qu’on accepte comme nouveaux pompiers Yvan Monette, Pierre-Paul Paquin et Gaétan Monette. En 1979 on finance et on achète un camion qui servira d’unité d’urgence. Sylvain Cloutier devient pompier permanent en remplacement de David Monette qui quitte la fonction.

 

                                                   Le camion Unité de Service, acquis en 1979 devant le garage municipal
                              livré peint en jaune il fut repeint en rouge à la fin des années 80. Collection Michel Légaré

Vers 1980 paraît dans les procès-verbaux une nouvelle liste des pompiers de Val-David

LEROUX Engelbert                   MONETTE Roméo
LAGACE Guy                             MONETTE Gaétan
MENARD Jacques                     LACHAINE Yvan
PERREAULT Jacques                MONETTE David
MENARD Robert                      LACHAINE Laurent
LEGARE Michel                        ANGELVY Christian
LACHAINE Guy                         MONETTE Yvan
PICHE Jacques

En 1981, Guy Lagacé et Laurent Lachaine (pompier à cette époque, il deviendra maire en 1991) vont chez Camion Incendie à Pierreville, au nom du conseil municipal, voir l’équipement qui y est vendu avec mandat de faire rapport à ce sujet aux conseillers. En 1982 Engelbert Leroux prend sa retraite; il quitte ses responsabilités aux travaux publics et au service des incendies *4 . Il est remplacé par Guy Lagacé.

 

 
Engelbert Leroux, le chef, début des années 80. Collection Ski-se-dit
 
                                                                          

                            Ses hommes lui adresseront cette belle lettre de remerciement en janvier 1983 :Collection Jacques Perreault
 
 

 
Collection Claude Perrault
 

Les pompiers se dotent d’un système de télé-avertisseurs en 1983. Ils participent aux Olympiades des Pompiers des Laurentides à Mont-Rolland en 1983 :

                             

Sylvain Cloutier, Sylvain Ménard, Claude Prévost                                   Sur le lit, Michel Légaré.
                                                                       Collection Claude Prévots

Décidément une grosse année pour eux; ils organisent un festival de pompiers à Val-David les 1,2 et 3 juillet 1983.

 

Le vieux camion dans une parade dans les rues de Val-David le 1er juillet 1983. Collection Michel Légaré. Brochure collection Jacques Perreault.

En 1982, Guy Lagacé prend la relève d’Engelbert Leroux; un collage photo de la fin des années 80 le montre avec ses hommes. Ces images ont servi à illustrer un journal appelé L’INTERVENANT, publié à deux reprises à la fin des années 80 et diffusé dans tous les foyers de Val-David grâce à de nombreux commanditaires.

 

De gauche à droite et de haut en bas : le directeur Guy Lagacé, l’assistant directeur Jacques Perreault, le capitaine Michel Légaré, le capitaine Yvan Lachaine, le lieutenant Sylvain Cloutier, les pompiers Réjean Foisy, Gaétan Monette, Jacques Marenger, Benoît Piché,Guy Brazeau, Sylvain Ménard, Claude Prévost, Marc Larocque, Pierre Bélanger, Philippe Joly. Collection Claude Prévost.
 

Michel Légaré se souvient… qu’à ses débuts, tout l’équipement des pompiers (manteaux, casques, bottes… étaient à l’air libre sur un des côtés du vieux camion jusqu’à l’acquisition d’un camion unité de service en 1980 (on y a alors placé les équipements, les casques, les masques… il y avait également dans cette unité un banc pour amener les pompiers au feu). Avant les pompiers y allaient avec leur voiture : il y avait une sirène au village; au son de la sirène les pompiers partaient vers le village; le premier arrivé partait avec le camion, les suivants allaient au feu avec leur voiture; puis il y eut les téléphones (Mme Leroux souvent appelait les pompiers un par un pour leur indiquer où sévissait l’incendie); puis il y eut un seul numéro pour joindre tous les pompiers, puis après le Bellboy. Les pompiers étaient rémunérés à l’heure à chaque feu; mais les pompiers devaient faire beaucoup de « bénévolat » pour tout ce qui concerne l’entretien des équipements, habits, boyaux, échelles… Il arrivait que les pompiers doivent déployer plus de 1000 pieds de boyaux, notamment quand ils devaient pomper de la rivière ou d’un lac; une pompe était alors installée sur le bord de l’eau; des longueurs de boyaux étaient déployées pour amener l’eau au camion-pompe pour alimenter les lances incendies. Les camions portaient suffisamment de boyaux et des réserves étaient disponible au poste incendie…

Se sachant atteint d’un cancer, Guy Lagacé quitte ses fonctions en 1992. Yvan Lachaine le remplace alors.

 

 

1-Sylvain Ménard  2- Sylvain Cloutier  3- Gilles Paquette  4- Pierre Gascon  5- Stéphane Monette  6- Philippe Joly  7- Laurent Lachaine   8- Jacques Piché  9- Roméo Monette  10- Pierre Bélanger  11- Engelbert Leroux  12- Jacques Ménard  13- André St-Louis (?)  14- Émile Monette  15- Jacques Perreault  16- Marc Larocque  17- Gaétan Monette  18- Guy Brazeau 1 9- Jacques Marenger              20- Michel Légaré  21- Claude Ouimet 2 2- Guy Lagacé  23- Yvan Lachaine
 

 

 Quelques écussons du service des incendies de Val-David. Collection Claude Prévost. L ‘écusson à droite a été produit après 2000.
L’écusson à gauche en haut existe aussi avec des fils dorés et se trouve au petit musée dans le poste des pompiers de Sainte-Agathe
 
Un des plus anciens écussons des pompiers de Val-David connus . Collection Claude Prévost 
Un autre des plus anciens écussons des pompiers de Val-David connus .Collection Claude Prévost
 Gaétan Gareau, homme fort du village, pompier pendant une quinzaine d’années, conseiller municipal. Collection Ski-se-dit.

 

C’est sous la direction de Yvan Lachaine que la municipalité achètera finalement son nouveau camion incendie. Les tractations avaient pourtant commencé dans le mandat du maire Tessier en 1989 alors que Guy Lagacé était encore directeur. Faute de budget ? Faute de consensus ? nous l’ignorons. Un appel pour des soumissions avait pourtant été lancé en 1989; en 1993, alors que Laurent Lachaine, ancien pompier est maire, la municipalité acquiert un camion Ford Cargo modifié par la firme MaxiMétal de Saint-Georges de Beauce.

 

 Appel d’offres pour un camion de pompier, Val-David 12 mai 1989
Nouveau camion de pompier au garage municipal de Val-David en 1993. Laurent Lachaine, maire à gauche, M Gendron de
MaxiMétal au centre, Yvan Lachaine chef pompier, et frère de Laurent, à droite. Le camion Ford Cargo a été acheté et modifié
par MaxiMétal (1983) Inc. pour plus de 152 000 $

Yvan Lachaine se souvient avoit fait plusieurs voyages avec Michel Légaré et Sylvain Cloutier, en Beauce (à Saint-Georges), avant la livraison du camion en 1993 pour superviser le travail et proposer les modifications nécessaires.

                  
Les pompiers de val-David en août 1993 et leurs camions. Collection Jacques Perreault
 

 

Les chefs des pompiers de Val-David

Alfred Dufresne ? – 1952

Fernand Dufresne 1952- 1956

Engelbert Leroux 1956-1982

Guy Lagacé 1982-1992

Yvan Lachaine 1992-2000

Réal Dufresne 2001 à 2012

 

 

 

Poursuivre l’histoire des pompiers. (troisième partie)

 
 
 

*4  Engelbert décède en 2004 à l’âge de 86 ans; il est enterré au cimetière local de Val-David.

Fermer le menu