Val-David est depuis longtemps un endroit privilégié où le activités sportives et de plein air se sont rapidement développées; ski alpin et ski de fond, motoneige, escalade, randonnée, vélo, etc. Les activités de plein-air et les activités culturelles ont ainsi contribué au développement touristique de Val-David.

Histoire de l’auto-neige (devenue motoneige) à Val-David

Au début des années soixante, les motoneigistes se déplaçaient d’un village à l’autre dans la plaine comme en montagne. Les activités motorisées ont cessé en 1992 alors que le conseil municipal nouvellement élu a voté une résolution interdisant toutes les activités sportives motorisées à Val-David.

Lire... »

Waldemar Gentemann et Katherina Paulsen

Telle que conçue par monsieur Gentemann, la toponymie du domaine Chanteclair, présente une thématique odonymique de lieux de la Suisse, de l’Autriche et de la France, que M.Gentemann a lui-même proposée dans le cadre du développement de son domaine entre 1965 et 1970.

Lire... »

Le village du Père Noël

Par Claude Proulx (2002), Daniel Deslauriers (2018) et Paul Carle (2019). En 1953, Réal Rousseau résidant à Montréal et Jacques Melchers à Sainte-Adèle, ont une vision qui relève du fantastique: offrir aux citadins l’opportunité de s’éloigner des grands bruits de la ville et de trouver un endroit paisible et agréable où se confondraient la réalité et la fiction

Lire... »

Les cahiers touristiques en 1963 et 1964

Deux cahiers publicitaires du journal La Presse de 1963 et 1964. Parmi tous les attraits développés pour les Laurentides, on mise évidemment sur les activités de plein air, le ski en hiver, les lacs en été, sans oublier les nombreux hôtels et restaurants.

Lire... »
Le Mont Plante en 1973. Collection SHPVD.

Le Mont Plante

Notre texte sur l’histoire du ski à Val-David  sera complété par ces deux textes publiés au fil des ans par le journal Ski-se-Dit. Les auteurs Suzanne Bougie et Claude Lavallée

Lire... »
Skieurs à St-Jean-Baptiste-de-Bélisle vers 1930 (Lac Paquin). Collection SHPVD

L’histoire du ski à Val-David

L’histoire du ski de notre village s’écrit de diverses façons. Nous tenterons par une suite d’articles de rappeler les principaux événements historiques qui ont apporté une contribution importante au développement

Lire... »

Le sentier Gillespie et ses fondateurs

Le défrichage de ce sentier, fut réalisé en 1929 par les membres de la famille Gillespie pour aider les enfants à se rendre à l’école de Sainte-Agathe-des-Monts. En peu de temps, ce tracé en forêt deviendra une autoroute pour skieurs.

Lire... »
Fermer le menu

La conquête des terres du nord

Au début du XIXe siècle, la population du Bas-Canada (le Québec actuel) ne cesse de croître. En un siècle, la population est multipliée par 5, passant de 350 000 personnes vers 1825 à 1 650 000 au début du XXe siècle. Bientôt, le territoire dédié à l’agriculture ne répond plus aux besoins de la population. Les temps sont durs.

L’industrialisation apparaît comme une solution, mais elle change radicalement les habitudes de vie, le rapport à l’argent, la vie familiale, le rôle des femmes et les liens sociaux. Les manufactures offrent des salaires alléchants pour qui ne peut plus vivre à la campagne, mais au prix de conditions de vie difficiles. Passant d’une vie communautaire axée sur l’agriculture à une production organisée et spécialisée, les nouveaux citadins doivent se soumettre aux règles des industries et des villes.

À partir des années 1820, de nombreux Canadiens français émigrent vers les villes de la Nouvelle-Angleterre où l’industrie de la filature exige une main-d’œuvre abondante. Entre 1840 et 1930, près de 900 000 personnes traversent la frontière dans l’espoir d’améliorer leur sort.

Pour pallier cet exode, un grand mouvement de colonisation est mis en œuvre. Des mesures sont mises en place pour inciter la population à s’approprier les vastes territoires encore peu peuplés des Laurentides, de Lanaudière, de la Mauricie, des Bois-Francs et du lac Saint-Jean.

Ainsi, débute la conquête des Cantons du Nord.