Histoire des pompiers de Val-David

Toute histoire est un « work in progress », quelque chose constamment en train de s’enrichir, de se construire.

Nous apprécierions, si vous aviez une ou des informations supplémentaires, si vous notez des inexactitudes, que
vous nous contactiez pour que nous puissions modifier notre texte. Nous avons jeté ici les bases d’une première
histoire de nos pompiers de Val-David .

[email protected]

L’auteur tient à remercier Messieurs Michel Légaré, Yvan Lachaine, Réal Dufresne, Claude Prévost, et Jacques Perreault, tous anciens pompiers de Val-David, pour leur collaboration à la recherche.

Les pompiers de val-David en août 1993 et leurs camions. Collection Jacques Perreault.
 
La création d’un service d’incendie à Val-David L’examen minutieux des procès-verbaux de la municipalité de Bélisle’s Mills, crée en 1921 (devenu Val-David en 1944), ne nous permet pas de penser que la municipalité se soit préoccupée rapidement de protection incendie (se fiant probablement à l’existence du corps de pompiers de Sainte-Agathe). Silence total dans les procès-verbaux entre 1929 et 1938. En juin 1938 on parle d’étudier « l’installation possible d’un système de protection contre incendie », sous l’impulsion de Léonidas Dufresne. Il nous manque les procès-verbaux de la municipalité de 1940 à 1948 (le livre a disparu des archives municipales). Donc nous ignorons si la municipalité a donné rapidement suite à ces premières réflexions. En 1948, en février, la municipalité est dotée d’un service incendie; la municipalité achète une pompe, semble-t-il usagée, ayant appartenue à l’armée canadienne. On pense qu’il existe à ce moment un genre de service d’incendie, mais formé uniquement de bénévoles et/ou de volontaires.
 
Prémonition ou prévention : le mois de mai 1948 est marqué par deux incendies majeurs qui font les manchettes partout au Québec : l’incendie de l’auberge « La belle Chaumière » derrière la gare à Val-David, et l’incendie d’une vingtaine de maisons appartenant à des familles juives sur le territoire de Val-David et de Val-Morin (le pyromane sera arrêté quelques jours plus tard et jugé inapte à un procès pour cause de maladie mentale). Les deux incendies à 6 jours d’intervalle !