Les écoles de rangs et un siècle de vie scolaire

Introduction

Oui, je sais, ce texte avec ses images est long; il se veut le plus complet possible couvrant l’histoire scolaire de Val-David, depuis les premiers pionniers, puis l’histoire de notre municipalité scolaire de 1923 à 1969; nous espérons qu’il sera synthétisé rapidement pour devenir plus facilement accessible.

Curieuse façon, me direz-vous, de commencer cette histoire. Par le milieu en fait, par ce qui s’est passé à l’automne 1923 quand s’est créé la Municipalité scolaire St-Jean Baptiste de Bélisle. L’explication est double : après 1923 nous avons pu consulter tous les procès-verbaux de la municipalité scolaire de St-Jean-Baptiste de Bélisle (qui deviendra Val-David) ou de la commission scolaire comme on appelle ces municipalités aujourd’hui, et cette histoire nous semble complète.

Avant 1923, alors que notre territoire fait partie de la Municipalité scolaire de Sainte-Agathe, nous n’avons pas trouvé grand chose à nous mettre sous la dent ou sous notre loupe de chercheur. Les procès-verbaux de la municipalité scolaire de Sainte-Agathe ont brûlé en 1903 ; les archives actuelles de la commission scolaire des Laurentides sont aussi muettes sur ce qui a pu se passer au niveau scolaire à Sainte-Agathe entre 1903 et 1923; pas de témoins vivants non plus de cette époque. Donc nous devons nous fier à des sources secondaires, parfois non vérifiables, pour vous raconter la vie scolaire des 70 premières années de notre région .

Le huit septembre 1923; lors de la création de la Municipalité scolaire St-Jean Baptiste de Bélisle, il y a trois établissements d’enseignement primaire sur notre territoire :

  • L’École 1, l’Académie du Sacré-Cœur, l’école du village (ancienne école numéro 9 à la commission scolaire de Sainte-Agathe); école de bois récemment construite, en toute hâte, à l’automne 1922; elle fut démolie en 1951 et remplacée par l’actuelle école Sainte-Marie sur la rue de l’Académie.
  • L’École 2, école St-Joseph, appelée école du 7è ou du 8è rang ou école d’en bas, ou école de la montée du 8è rang (selon les documents consultés), construite sur la terre de Ferdinand Parent (ancienne école numéro 2, à la commission scolaire de Sainte-Agathe); l’édifice de cette école existe toujours sur la montée du 8è rang au lac Paquin.
  • L’École 3, école Ste-Marie, ou école du rang Doncaster, construite sur la terre de Willie Campeau (ancienne école numéro 8, à la commission scolaire de Sainte-Agathe). L’édifice fut vendu en 1948 et démoli en 1962.
 

 

 
L'école du 8e rang vers 1885. Illustration du livre Val-David : son histoire, son patrimoine, tome 1, 2001 par Sonia Paquin. Collection Claude Proulx.
 
L’école de la Montée du 8e rang, au Lac paquin  vers 1907.
Collection SHPVD

 

 
 
 
Fermer le menu