Histoire illustrée de quelques ponts et moulins de Val-David

Aux débuts de la colonisation, les ponts n’ont pas été considérés comme une nécessité. En effet le rang 10 (appelé par la suite le chemin de la montagne) a été le premier chemin créé vers ce qui allait devenir Ste-Agathe en 1849-50 et celui qui a assuré la poursuite de la colonisation vers le nord. Les premiers colons de la région se sont d’ailleurs installés sur les 7e , 8e et 10e rang du Canton Morin dès cette époque. Le développement du rang 11 (appelé par la suite le chemin de la rivière) est venu quelques années plus tard permettant un autre accès aux nouvelles colonies plus au nord de la rivière. Les rangs 10 et 11 assurent donc la circulation vers les terres au nord et au sud de la rivière; aucun pont n’est nécessaire pour se rendre chez soi ou aller vers le nord. L’arrivée du train en 1892 marque cependant un tournant dans la vie des colons; deux stations de chemin de fer sont aménagées sur notre territoire; la gare de Belisle’s Mills, située à proximité des moulins de … Bélisle, ce qui donnera naissance à une paroisse en 1917 puis au village de St-Jean-Baptiste de Belisle’s Mills en 1921 et au cœur du village que l’on connaît aujourd’hui; la seconde gare porte le nom de Préfontaine, située près du pontbarrage qui porte ce nom. La station Préfontaine est une flying stop station (où le train n’arrête que si un signal drapeau est affiché). Les deux stations sont aménagées en 1891-92. La station Préfontaine portera aussi affectueusement (sic) le nom de « la Jérusalem » car elle est située à proximité du secteur d’installation de nombreuses familles juives au début du XX ème siècle.

Les moulins de la Tyler Hardwood Flooring à Préfontaine vers 1925-1926, à proximité de la gare du même nom; collection Louis Pelletier.

 

Paul Carle nous présente dans un texte d’une vingtaine de pages le fruit de son travail sur l’histoire des ponts de Val-David.

*** Cliquez sur l’image pour lire en pdf l’histoire complète des ponts et moulins ***

 

 

______________

En complément 

Claude Proulx présente en 2018 l’histoire des moulins à eau du village

Si les moulins à eau de notre village, semblent être des manifestations de l’activité industrielle de l’époque de la colonisation de notre territoire, ils sont surtout des témoignages du savoir-faire et de l’esprit inventif des premiers colonisateurs de nos cantons, qui ont, grâce à leur courage, bâti un village à la mesure de leurs espoirs, pour leurs hoirs et ayants cause.

 

Fermer le menu