La maison Joseph Monette

En 1875, Joseph Monette, père, obtient un Bon de colonisation et devient propriétaire du lot numéro cinq dans le 2e rang du Canton de Doncaster.

Dans son rôle d’évaluation, daté du 5 août 1878, la Municipalité du Canton de Doncaster confirme les titres de propriété de Joseph Monette, ayant une valeur de quarante-cinq dollars.

Joseph Monette se marie en 1885 à Louise Gohier dans l’église de Ste Lucie, le mariage est célébré par le Curé Jean-Baptiste Vaillancourt. Joseph et Louise Monette se construisent une maison au lieu précité.

La maison de deux étages est érigée en planche de bois; sur des fondations de pierres des champs. Le toit est recouvert de bardeaux de cèdre. Les murs extérieurs seront plus tard, lambrissés de bardeaux de cèdres. On y construit une grange pour abriter un cheval, une vache et quelques animaux de ferme.

En 1900, Joseph Vendette et son épouse Donalda Lachaine achètent la maison et le lot no.5.  Joseph Vendette meurt le 26 août 1921.

Le 27 septembre 1921, Emile Lachaine achète le lot no. 5 et sa maison, avec ses dépendances, de dame Donalda Lachaine, , veuve de Joseph Vendette.  La transaction est de l’ordre de 1,500 piastres, dont 600 piastres payées comptant et la balance payable en versements annuels de 100 piastres, sans intérêt. La famille déménage dans leur nouvelle maison. Bertha Marinier et son époux Émile Lachaine auront sept autres enfants dans cette maison : Laurier (1923), Réal (1926), Armand (1928), Denis (1930), Ernest (1932), Bernard (1934), Léo Paul (1937) et Louise (1940).

En 1963, Armand et Bernard Lachaine, deux fils d’Émile, achètent de leur père une grande partie du lot numéro cinq. Ce terrain sera morcelé et vendu en parties à Gilles Gouin et à Marie-Claire Blais. Cette dernière revendra sa terre en 1999 à Josée et Gilles Vaillancourt.

En 1964, Ernest Lachaine, fils, devient propriétaire de la maison de son père ce qui lui laisse une superficie de terrain de 3,337 mètres carrés au 3254, rue Lachaine. Ernest Lachaine décède le 26 juin 1993 à l’âge de 61 ans. Il laisse la maison à ses héritiers vivants, frères et soeur.

Le 25 septembre 1993, la Succession d’Ernest Lachaine vend la maison à Pierre Loiselle, professeur à Trois-Rivières et à sa soeur Denise Loiselle, également professeur à Montréal. Pierre Loiselle épouse en 1999, Anne-Marie Davidson, fille de Cécile et Stolan Davidson. Pierre et Anne-Marie qui résident à Trois-Rivières avec leurs quatre enfants François-Xavier 9 ans, Mathilde 11, Marjolaine 18 et Marie-Christine 19 ans, fréquentent régulièrement leur maison de campagne de la rue Lachaine à Val-David. Durant l’hiver de 1995-1996, le feu ravage une grande partie de la maison. Les propriétaires s’empressent de faire rénover et réparer, tout en conservant le cachet de la bâtisse, ce qui fut exécuté avec la plus grande minutie par les artisans de la construction, sous la supervision de Pierre et Anne-Marie Davidson.

On peut situer la maison grâce à Google maps.

 

Fermer le menu